Juliette, je suis surprise de cette interrogation de ta part. D'une part car tu te dis es catholique, et qu'il me semble bien que le premier commandement dit "Tu ne tueras point", mais aussi parce que je ne vois pas quel fait d'actualité peut avoir entrainer ta reflexion vers ce thème. Tu m'eclaireras là-dessus.

Donc, le peine de mort, je suis contre.
Déjà à cause du risque d'erreur. Pense à ce pauvre gars qui a été enfermé des années pour le meurtre de deux ados à Montigny-les-Metz et qui a été gracié l'an dernier par de nouvelles preuves. Déjà, il a été en prison pour rien et son nom est associé à "violeur/tueur d'enfants", alors si on l'avait éxecuté, tu vois un peu la bavure. Surtout que du coup, on aurait completement gelé l'enquête, sa famille n'aurait jamais su qu'il était innocent, et aujourd'hui, personne ne chercherait le vrai coupable.
Mais aussi parce que je ne pense pas que ça ai un sens. Il y a deux façons de voir la prison. Soit on considère que c'est un punition, un peu comme au collège, si tu fais le bordel, t'as deux heures de colle. Soit on considère que c'est isoler de la société pour la protéger. Et c'est comme ça que je le vois. Cet individu est dangereux, alors on l'isole du groupe. Dans le premier point de vue, la peine de mort n'a pas de sens puisque c'est plus les proches que le condamné qu'on puni. Selon le second point de vue, ça équivaut à isoler définitivement l'individu du groupe. Ca se tient. Mais est-ce nécessaire ? En dehors des frais d'entretien de la prison, y gagne-t-on quelquechose ? Si non, peut-on tuer un homme pour de l'argent ? Si oui, quoi, on y gagne quoi ? Je demande une réponse.

Voilà, j'ouvre le débat sur ce thème. Qu'en pensez-vous ? Où vous situez-vous ?

[EDIT : Les références :
L'homme condamné à tord dont je parle est Patrick Dils, qui a passé 15 ans en prison pour le meutre de deux enfants à Montigny-les-Metz en 1986. Il est reconnu innocent en 2002. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Patrick_Dils)
De nombreux fims traitent de la peine de mort. Je citerai "La Vie de David Gale" de Alan Parker qui, bien que je ne l'estime pas d'une grande valeur cinématographique, a l'intérêt d'être très didactique, et "La ligne verte" de Frank Darabont, film très émouvant avec des acteurs époustoufflant. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'%C5%93uvres_traitant_de_la_peine_de_mort)]